Les anabaptistes en Alsace-Lorraine

Résumé de l’exposé du 22 mars 2022 lors de la réunion mensuelle de la section Île-de-France du CGA

LES ANABAPTISTES EN ALSACE-LORRAINE par Greg WOLF

Le terme « anabaptiste » signifie baptiser à nouveau. Les croyants étaient baptisés après leur profession de foi alors que certains avaient déjà été baptisés par d’autres Églises, d’où le nom d’« anabaptistes » ou « rebaptiseurs », puisqu’ils ne reconnaissaient pas la valeur du baptême administré aux enfants.

L’anabaptisme naît au XVIe siècle dans un contexte où se développent simultanément deux mouvements réformateurs à l’origine du protestantisme, avec Luther en Allemagne et Zwingli en Suisse. 

En 1521 en Allemagne, Thomas Müntzer, pasteur luthérien, prône une réforme encore plus radicale, et est considéré comme le premier anabaptiste. Il sera condamné et décapité.

Le 25 Janvier 1525 à Zurich, Conrad Grebel s’oppose à Zwingli et exerce le premier “baptême du croyant”, qui lui valut le titre de Père des Anabaptistes.

En 1535 aux Pays Bas, Menno Simmons réaffirme le principe de non violence, après la sanglante révolte de Münster. Il a donné naissance au mouvement mennonite.

Au milieu du XVIe siècle, les communautés anabaptistes se développent, mais persécutées par les autres religions, elles se réfugient dans des régions plus tolérantes. C’est ainsi que certaines communautés s’établissent à Sainte-Marie-aux-Mines, où les sires de Ribeaupierre s’étaient convertis au luthéranisme.

Après les ravages de la guerre de Trente Ans, les anabaptistes chassés de Suisse migrent en masse à Sainte-Marie-aux-Mines où ils sont accueillis et s’intègrent à la population.

Vers 1690, une nouvelle vague de migrants Suisses, conduite par Jacob AMMAN, arrive en Alsace. Il dénonce le mode de vie de la communauté mennonite en place, et prône un mode de vie plus sévère. En 1693 c’est le schisme avec les mennonites et son nouveau mouvement appelé « amish »

En 1712, un édit royal ordonne l’expulsion de tous les anabaptistes du Royaume de France. Ceux-ci s’expatrient dans des territoires autonomes, non intégrés au Royaume de France : en Principauté de Salm, dans le Comté de Montbéliard ou encore dans le Duché de Lorraine.

Un nombre croissant d’anabaptistes entame ensuite une immigration vers les Etats-Unis dès le XVIIIe siècle, en transitant par les Pays Bas Ils trouvent notamment refuge en Pennsylvanie sur l’invitation de William Penn, fondateur du mouvement “Quakers”, où il a fondé une province ouverte à toutes les communautés religieuses.

Aujourd’hui, les Amish du Vieil Ordre qui sont les plus traditionnalistes sont 350 000 aux USA et 5 000 au Canada. En France, il ne subsistait que 3 000 Amish au début du XXe siècle. Ces derniers entérinèrent la disparition de la branche française en votant leur réintégration au sein de la communauté mennonite. 

L’Association des églises évangéliques mennonites de France a son siège à Montbéliard. Il y a aujourd’hui en France 2 100 membres et 32 églises locales, dont 11 en Alsace.

LES ANABAPTISTES EN ALSACE-LORRAINE par Greg WOLF

Mes principales familles anabaptistes :

  • les KELLER, mennonites originaires de Neufgrange, Keskastel, Plaine de Walsch, Tieffenbach, mais dont la trace se perd avant la Révolution
  • les SOMMER, anabaptistes implantés dans les moulins de Gros-Réderching, Sarrewerden, Neuviller la Roche, originaires a priori de Zurich
  • les NAFZIGER, qui comptent plusieurs pasteurs anabaptistes influents sur les censes de Schottenhof à Sarralbe et Steinbacherhof à Durstel, originaires du Canton de Berne
  • les GUNGRICH originaires également de Berne, et notamment GUNGRICH Hans qui se réfugie dans la communauté de Jacob AMMAN à la Petite-Lièpvre et qui sera le chef de sa congrégation à Froensbourg en Alsace jusqu’à sa mort.

Greg WOLF, Généalogie & ADN, membre du CGA, section Île-de-France

LES ANABAPTISTES EN ALSACE-LORRAINE par Greg WOLF

Pour en savoir plus : 

À vous qui êtes loin de l’Alsace…
To you who are far from Alsace…

On trouve aujourd’hui aux USA la plus grosse communauté anabaptiste.
Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter ce blog depuis l’étranger, particulièrement depuis les USA où de nombreux Alsaciens ont émigré, notamment au XVIIIe siècle. MERCI !
Nous serons toujours heureux d’échanger avec vous !
Nous avons écrit 3 articles méthodologiques spécialement pour nos « cousins éloignés » ; n’hésitez pas à les consulter :
À vous qui êtes loin de l’Alsace…
Comment rechercher un ancêtre dans le Bas-Rhin ?
Comment rechercher un ancêtre dans le Haut-Rhin ?
Avez-vous pensé à vous abonner au blog Généalogie Alsace ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s